Le microbiote ou Flore intestinale

Qu’est ce que c’est ?

Comment fonctionne-t-il ? A quoi sert-il ? Comment l’entretenir ?

Véritable écosystème complexe d’environ 100 000 millards de bactéries, le microbiote a pour rôle de capter  dans les  aliments de l’énergie, des nutriments, des vitamines.

Il participe également à la qualité de notre système immunitaire avec lequel il communique. Comment ?

  • Le microbiote a son propre système d’alarme immunitaire qui interveint en cas d’attaques d’éléments pathogènes. Il aura la charge de les détruire et des les évacuer (parfois très rapidement !).
  • L’épithélium de l’intestin (les cellules de la paroi intestinale) a des récepteurs adaptés aux microbes (c’est le système d’alarme). Quand ces capteurs reconnaissent un mircobe pathogène, ils activent une chaine de réactions immunitaires en sollicitant le système immunitaire général. C’est pourquoi, on parle de communication entre l’intestin et le système immunitaire général

Le microbiote du colon termine le travail effectué dans l’intestin grêle. 

  • Ce processus entraine une production de gaz appelés flatulences composés de méthane (y a pas qu’les vaches qui en produisent !), de gaz carbonique et de sulfate d’hydrogène
  • Donc, tout individu qui a un transit en pleine forme, produit des gaz qui doivent être évacués !

Il faut donc entretenir ce microbiote intestinale

  • Une alimentation de qualité et saine, une bonne hydratation, et une bonne gestion des émotions sont les clés pour avoir un bon microbiote !
  • La gestion des émotions fera l’objet le mois prochain de plusieurs articles. Vous retrouverez sur le mois de décembre des infos sur les émotions, qu’est ce que ‘une émotion, comment les gérer et quels sont les outils naturels pour nous aider
  • Et les compléments alimentaires ?
    • Il existe une multitude de compléments alimentaires afin de refaire votre flore intestinale ou pour l’entretenir régulièrement
    • On parle souvent de prébiotiques et de probiotiques quelle est la différence ?
      • Un prébiotique est un substrat qui permet le développement des bonnes bactéries du microbiote (les bifidobactéries et les lactobacilles) . Ils sont donc très utiles pour entretenir la flore existante Parfois,  1 yaourt par jour, le matin, suffit.
      • Les probiotiques : il existe 1000 espèces différentes de bactéries dans notre microbiote ! Il est difficle de toutes les citer. Certaines ont un intêret particulier :
        • Saccharomyces boulardii : connu sous le nom d’ultra levure, est très utile en cas de diarrhées aigues
        • Lactobacillus gasseri : aide à lutter contre l’hélicobacter pilori, à réduire le stockage des graisses abdominales et favorise la perte de poids
    • Certains compléments alimentaires sont spécifiques au transit lent ou rapide, pour les enfants, les séniors et d’autres sont plus généralistes. Il s’agit de les choisir en fonction de l’objectif que vous souhaitez atteindre

Quand prendre des probiotiques ?

  • Après chaque cure d’antibiotique, il est indispensebale de refaire sa flore intestinale avec des probiotiques plutôt généralistes
  • En cas d’intolérance alimentaire : si votre paroi intestinale est en mauvais état, elle va laisser passer des protéines (gluten, lactose par exemple) dans le sang et dans la lymphe qui iront se déposer à certains endroits du corps et causer, ainsi, des désagréments type toux irritatives, douleurs abominales, eczéma, psoriasis,…. pouvant aller jsuqu’à l’allergie alimentaire.
    • un acide aminé, associé à des pré et probiotiques, permet d’améliorer nettement la qualité de la paroi intestinale. Il s’agit de la L  glutamine. En raison d’une gélule par jour, 5 jour sur 7, en cure longue, vous sentirez une nette amélioration de votre absorption. Il vaut également, supprimer, un certain temps, l’aliment ou le groupe d’aliment qui engendre ses pertubations. Après plusieurs mois de L glutamine, vous pourrez réintroduitre ,petit à petit, l’aliment supprimé et retrouver une alimentation variée et équilibrée.
    • La L glutamine se trouve en petite quantité dans la viande, les poissons, les cérélaes, les légumineuses, les épinards et le persil.
    • Son déficit peut être du à un ph trop acide dans votre corps. Ce dernier fait tout pour garder le sang à un ph neutre et utilise donc des systèmes tampons pour cela. Il utilise la L glutamine (entre autres choses)  contenue dans les muscles et la paroi intestinale pour stabiliser le ph sanguin (voir le mois d’octobre les articles sur l’équilibre acido basique)

 

Le microbiote intestinale est également sensible à nos variations émotionnelles. Nous en parlerons plus longuement sur le mois de décembre !

En attendant, prenez bien soin de votre ventre, chouchoutez le en lui donnant des aliments sains, de saison et locaux …. et bio si c’est une production locale !

Le prochain article sera sur les plantes qui peuvent nous aider en cas de transit défaillant ou/et douloureux.

La nature a plus d’une plante à nous proposer afin de rétablir un intestin fonctionnel et performant.

Si les symptômes intestinaux durent dans le temps, c’est à dire au delà de 10 jours, il faut obligatoirement consulter son médecin. Rien n’est anodin, une constipation, par exemple, peut cacher une maladie bien plus grave qui doit être en charge à temps. Ne vous affoler pas pour autant ! Parfois, il suffit juste de changer son alimentation afin que tout rentre dans l’ordre !

Prenez bien soin de vous,

A bientôt

Martine

Si cet article vous a plus, merci de le partager !

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *